COUP DE POUCE POUR MAJEUR

GUIDE PRATIQUE POUR LES 18-25 ANS

LE MONDE DES ASSURANCES

Les assurances sont un domaine particulièrement ardu, mais elles concernent de nombreux secteurs de notre existence et peuvent nous mettre à l’abri des aléas. Il est utile de passer en revue les différents types d’assurances afin d’avoir une meilleure vision de l’offre proposée.

ASSURANCE-MALADIE

Les assurances-maladie et accident sont obligatoires pour toute personne domiciliée en Suisse. Vous en êtes responsable dès votre majorité et ceci à partir du 1er janvier qui suit l’année de vos 18 ans. Le choix de la caisse-maladie est libre. Cependant, les différences de primes d’une caisse à l’autre sont parfois étonnantes (la prime est le coût mensuel de votre assurance).

Il est donc dans votre intérêt de faire jouer au mieux la concurrence! Toutefois, il ne faut pas s’arrêter au seul coût des primes mensuelles, mais comparer l’ensemble des services.

Le Service de l’assurance-maladie, route de Frontenex 62, 1207 Genève, tél. 022 546 19 00, www.ge.ch/sam/ tient à votre disposition toutes les adresses des assureurs reconnus et les primes pratiquées par ces derniers. Le site www.priminfo.ch/ est très utile, car il offre une étude comparative des différentes assurances en fonction de votre situation et de vos besoins.

L’obligation de s’assurer concerne uniquement l’assurance de base. Les caisses-maladie proposent plusieurs possibilités d’assurances complémentaires.

Assurance de base (LAMal)
Toute caisse a l’obligation de vous accepter
comme assuré en ce qui concerne les soins de base (médecin, hospitalisation en salle commune, prise en charge de la plupart des médicaments, etc.) et aucune réserve ne peut être imposée à l’adhésion. C’est ce qu’on nomme «l’assurance de base». Les prestations de l’assurance de base sont les mêmes dans chaque caisse.

Assurances complémentaires
Les différentes assurances complémentaires sont, quant à elles, totalement facultatives et couvrent tout ce que l’assurance de base ne prend pas en charge (hospitalisation en privé, traitements alternatifs, soins dentaires, etc.). A chacun de trouver le meilleur équilibre entre ses finances et ce dont il pense avoir besoin. Cependant, s’agissant de complémentaires, l’assureur détient le droit d’émettre des réserves à votre candidature voire de refuser votre affiliation.

Signature de contrat et résiliation
Avant de signer votre contrat d’assurance, nous vous invitons à lire attentivement toutes les conditions générales de votre assurance. C’est là, notamment, que seront stipulées les conditions de résiliation. Dans la plupart des cas, la résiliation de l’assurance de base doit être faite au plus tard trois mois avant la fin de l’année civile. Pour les complémentaires, le délai de résiliation est souvent plus compliqué et il est spécifié dans votre contrat, mais sachez qu’une annonce d’augmentation de prime de votre assurance complémentaire vous facilite le droit à la résiliation. Dès le mois de septembre, les médias se chargent de nous rappeler les montants des primes pour l’année suivante de même que les délais de résiliation. Au besoin, c’est donc une bonne période pour changer de caisse.

Sur www.ge.ch/sam/ vous trouverez également un tableau comparatif des primes et des courriers types d’adhésion et de résiliation à remplir et à imprimer. Vous y trouverez aussi tous les formulaires de demandes de subside.