COUP DE POUCE POUR MAJEUR

GUIDE PRATIQUE POUR LES 18-25 ANS

LE MONDE DES ASSURANCES

Les assurances sont un domaine particulièrement ardu, mais elles concernent de nombreux secteurs de notre existence et peuvent nous mettre à l’abri des aléas. Il est utile de passer en revue les différents types d’assurances afin d’avoir une meilleure vision de l’offre proposée.

ASSURANCES SOCIALES

Assurance vieillesse et survivants (AVS), assurance invalidité (AI), Loi sur la prévoyance professionnelle (LPP), assurance maternité (AMAT), assurance perte de gain (APG), etc.

Assurances vieillesse et invalidité
Vos préoccupations actuelles ne concernent probablement pas les conditions de votre retraite ou les conséquences d’une situation d’invalidité. Mais l’Etat, et c’est l’un de ses rôles, vous demande de prévoir ces événements. Il vous oblige à préparer votre futur, par le biais d’une épargne minimum de votre argent. Il est ensuite de votre responsabilité de vous renseigner pour mieux vous préparer. Dans ces conditions, autant essayer de comprendre comment on cotise, mais aussi pourquoi. Saviez-vous, par exemple, que la différence entre un salaire brut et un salaire net était constituée par la participation aux assurances sociales?

Les trois piliers
Rentes AVS, rentes AI, retraite. Que recouvrent ces mots? Notre système de prévoyance vieillesse et invalidité est constitué de trois niveaux d’assurances. C’est pourquoi l’on parle de la politique des trois piliers. Selon la loi fédérale, les trois piliers doivent assurer à chaque citoyen (et donc à chaque famille) des revenus suffisants au moment du passage à la retraite, en cas d’invalidité ou de décès. Cette couverture se répartit sur trois échelons :

  • Le 1er pilier «AVS, AI, APG, AC, AMAT» (obligatoire pour toutes les personnes domiciliées en Suisse) est destiné à assurer le minimum vital, respectivement en cas de vieillesse, d’invalidité, de perte de gain, de chômage ou de maternité.
  • Le 2e pilier «LPP» (obligatoire pour les revenus salariés de plus de 14 800 francs par an, facultatif pour les indépendants) vise à maintenir, de façon appropriée, au moment de la retraite, en cas d’invalidité ou en cas de décès pour le conjoint et les enfants survivants, le niveau de vie de la personne lorsqu’elle était active (revenu représentant environ entre 60% et 80% du dernier salaire).
  • Le 3e pilier (facultatif) est une épargne personnelle. Elle permet de compléter les premier et deuxième piliers, si ceux-ci sont jugés insuffisants.

Défense des usagers et assurances sociales
L’Association suisse des assurés (ASSUAS), avenue Vibert 19, 1227 Carouge, tél. 022 301 00 31, http://www.assuas.ch/, est à votre disposition pour vous aider à démêler vos problèmes en lien avec toutes les assurances sociales.