COUP DE POUCE POUR MAJEUR

GUIDE PRATIQUE POUR LES 18-25 ANS

LE MONDE DES ASSURANCES

Les assurances sont un domaine particulièrement ardu, mais elles concernent de nombreux secteurs de notre existence et peuvent nous mettre à l’abri des aléas. Il est utile de passer en revue les différents types d’assurances afin d’avoir une meilleure vision de l’offre proposée.

LE 2e PILIER (LPP) ET LE 3e PILIER

La prévoyance professionnelle est un système de couverture des risques vieillesse, invalidité et décès pour salarié. Elle complète l’AVS et l’AI afin de garantir un meilleur niveau de vie. Le 2e pilier verse donc une rente de vieillesse ainsi que des rentes de décès et d’accident, selon les cas. Elle est obligatoire pour l’invalidité de toute personne de plus de 17 ans exerçant une activité salariale et gagnant annuellement plus de 14 800 francs du même employeur. Pour l’assurance vieillesse, elle devient obligatoire au 1er janvier qui suit la 24e année. Ce qui signifie qu’une personne salariée, dont le revenu annuel est inférieur à cette somme, n’a pas le droit de cotiser.

Le 2e pilier est essentiellement régi par la Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Il est géré par différentes caisses de prévoyance, désignées sous les termes «fondation», «caisse de pension», «caisse de retraite».

La différence essentielle entre le premier et le deuxième pilier est que ce dernier est fondé sur le principe de la capitalisation: chaque personne affiliée à une caisse de prévoyance constitue son propre capital de retraite. Le montant de la rente vieillesse du 2e pilier dépendra par conséquent du capital accumulé durant la vie active.

Cotisation
La cotisation au 2e pilier est prélevée sur le salaire. L’employeur doit participer à cette assurance pour une part au moins égale à celle du salarié. Sachez que votre caisse de prévoyance doit vous remettre son règlement ainsi qu’un certificat annuel d’assurance où figurent toutes les données sur votre situation individuelle.

Si vous n’êtes pas affilié à une institution de prévoyance, l’Autorité cantonale de surveillance des fondations et des institutions de prévoyance (ASFIP), rue de Lausanne 63, 1211 Genève 1, tél. 022 907 78 78, peut vous indiquer la procédure à suivre.

3e pilier
La seule chose à retenir ici est que le 3e pilier n’est pas obligatoire. Il s’agit simplement d’une épargne à un taux préférentiel en prévision de la retraite, moyennant quelques limitations (notamment: interdiction, en principe, de toucher à cet argent avant l’âge de la retraite). Le 3e pilier bénéficie d’avantages fiscaux intéressants.