COUP DE POUCE POUR MAJEUR

GUIDE PRATIQUE POUR LES 18-25 ANS

LA SANTÉ D’ABORD

La santé ne se résume pas à l’absence de maladie. Elle se définit aussi par votre bien-être, votre envie de mener une activité, votre plaisir d’être avec les autres. 

SEXUALITE

Le sujet est vaste... il n’est pas possible de donner dans ce chapitre des réponses toutes faites. On évoque toutefois ici quelques thèmes importants.

Sexualité: s’informer, parler, trouver une écoute
Si vous avez des questions concernant la sexualité et que vous ne trouvez pas de réponse auprès de votre entourage, vous pouvez rencontrer, seul ou en couple, une personne compétente en passant au Planning Familial  boulevard de la Cluse 47, 1205 Genève, ou en leur téléphonant au 022 372 55 00. Ce lieu confidentiel et gratuit vous permettra d’aborder une multitude de thèmes. Citons notamment : la contraception, les relations sexuelles, le désir d’enfant, la poursuite ou non d’une grossesse, ainsi que les problèmes d’identité sexuelle et les difficultés relationnelles.

L’association CIAO a créé un site www.ciao.ch/ où il est possible d’adresser toutes vos questions à des professionnels compétents sur ce sujet.

Contraception
Nous vous rappelons :

  • Qu’un préservatif fiable porte le label CE.
  • Qu’il est inutile, voire dangereux, d’en mettre deux l’un sur l’autre afin d’être mieux protégé.
  • Qu’il ne faut utiliser que du lubrifiant soluble à l’eau, les autres sortes risquant d’endommager le préservatif.
  • Qu’il existe des préservatifs de différentes tailles pour que vous soyez totalement à l’aise (trop large, un préservatif risque de s’enlever, trop étroit, il peut faire mal).
  • Que l’usage de produits enivrants, alcool, cannabis, ecstasy, diminue votre vigilance.
  • Que la pilule ne s’obtient que sur ordonnance.
  • Que la pilule du lendemain ne s’utilise pas comme un moyen de contraception. Elle se prend au plus tard 72 heures après le rapport non protégé ou lorsque le préservatif s’est déchiré, afin d’éviter une éventuelle grossesse. Elle provoque souvent des effets secondaires (nausées, vertiges). Elle s’obtient sans ordonnance pour 10 francs au Planning familial, boulevard de la Cluse 47, 1205 Genève, tél. 022 372 55 00 ou en pharmacie entre 25 et 40 francs.
  • Qu’il existe une large palette de moyens de contraception: pour savoir lequel vous convient le mieux, adressez-vous sans hésiter à votre partenaire santé.

Prévention
Les infections sexuellement transmissibles (IST) et le SIDA connaissent une nette recrudescence dans la population. Le risque de les contracter est donc statistiquement plus élevé qu’auparavant et il convient plus que jamais de recommander l’usage du préservatif, lors des premiers rapports, que votre partenaire vous semble fiable ou pas. Cela constitue l’unique moyen de vous protéger efficacement. Enfin, l’emploi d’un préservatif est plutôt propice à rassurer votre partenaire sur votre sens des responsabilités.

Au sujet du sida, n’oubliez pas qu’il est toujours possible de faire un test anonyme de dépistage pour 55 francs pour les adultes, 25 francs pour les mineurs, à la Policlinique de médecine de l’Hôpital cantonal, rue Gabrielle-Perret-Gentil 4, 1205 Genève, tél. 022 372 96 17, http://www.testvih.ch/. Ce test, pour être fiable, ne peut se faire que trois mois après la relation sexuelle non protégée, la réponse est ensuite immédiate.

Vous vous posez des questions au sujet du sida? Vous êtes préoccupé? Sachez que le Groupe sida Genève (GSG), rue du Grand-Pré 9, 1202 Genève tél. 022 700 15 00, peut vous recevoir, vous entendre et vous répondre par téléphone 7 j/7 jours. Leur site www.groupesida.ch/ est très complet et, si cela s’avère trop difficile par téléphone, vous pouvez également poser vos questions par courriel à info@groupesida.ch

Les maladies sexuellement transmissibles comme l’hépatite, l’herpès génital, la chlamydia sont malheureusement courantes mais peuvent être facilement évitées en se protégeant correctement grâce aux préservatifs et en évitant tout contact avec le sang d’une autre personne. Si vous êtes alerté par un signe inhabituel: pertes, odeurs, douleurs, rougeurs, boutons, n’hésitez pas à consulter au plus vite un gynécologue ou, pour les hommes, un dermatologue. Plus le traitement est administré rapidement, plus il est efficace.

En cas de prise de risque, n’attendez pas et prenez contact avec l’un des services spécialisés mentionnés ci-dessus.