COUP DE POUCE POUR MAJEUR

GUIDE PRATIQUE POUR LES 18-25 ANS

À LA RECHERCHE D’UN TRAVAIL

Pour trouver un travail. Il est nécessaire de définir une stratégie d’action en rapport avec vos envies, mais aussi avec vos compétences. Bien vous connaître et comprendre votre situation vous aide à mieux cibler vos recherches et à augmenter vos chances de trouver l’emploi qui vous convient.

LE CHÔMAGE

Certains jeunes éprouvent de la peur, voire de la honte à se trouver à l’assurance-chômage. Pourtant, nombreuses sont les personnes qui y ont recours au moins une fois dans leur vie. Perdre son emploi aujourd'hui n'est plus un phénomène rare ou marginal! L’assurance-chômage est une aide dont on peut bénéficier à certaines conditions. Et comme dans toute assurance, elle implique également des obligations et des devoirs. Voici un petit résumé susceptible de vous intéresser.

Le chômage, pour qui?

Le droit de recevoir des indemnités chômage dépend en principe du travail accompli auparavant. En effet, il faut avoir été salarié de manière déclarée au minimum douze mois (d’un bloc ou morcelés) durant les deux dernières années qui précèdent le jour de l’inscription à l’Office cantonal de l’emploi (OCE). Dans certains cas, il n'est pas nécessaire d'avoir cotisé pour toucher des indemnités.

S’inscrire quand même!

Si vous n’avez pas droit à des indemnités de chômage, il reste malgré tout dans votre intérêt de vous y inscrire. Vous pourrez ainsi bénéficier de l’aide d’un professionnel qui vous conseillera dans vos démarches en vue de la réalisation de votre projet professionnel.

Cas particuliers

Celui qui a terminé ses études (une maturité non professionnelle n’est pas considérée comme une formation achevée) et qui ne trouve pas tout de suite une place de travail peut bénéficier du chômage, mais avec un délai d’attente de 120 jours avant de pouvoir toucher les 90 indemnités prévues. Par contre, il aura droit à des cours de méthode de recherches d'emploi (MRE) et à des stages professionnels, s'il trouve une entreprise intéressée.

Pour celui qui n’est pas allé au bout de ses études ou de son apprentissage, le délai d’attente est le même, mais cette fois-ci la personne a droit à un SEMO (semestre de motivation), pour autant qu’elle ait moins de 25 ans. A noter que la participation à un SEMO donne droit à un forfait de 450 francs, à condition d'avoir déposé son dossier complet auprès de la caisse de chômage.

Ouverture d’un dossier à l’OCE

Pour vous inscrire, vous devez vous présenter dès que possible au Centre d’accueil et d’administration, rue des Gares 16, à Montbrillant (bâtiment de la Poste), de 8h00 à 16h30 www.ge.ch/emploi. Le jour de votre inscription sera pris en compte pour le versement des indemnités de chômage.

Pour l’ouverture de votre dossier, vous devez vous munir de votre carte AVS, de votre pièce d’identité, (l’adresse doit être exacte), de votre dernier contrat de travail, de votre lettre de licenciement ou lettre de congé, d’un dossier de candidature (diplômes et certificats, cv et certificats de travail), des justificatifs de vos recherches d’emploi et d’une photo passeport. Les Confédérés doivent apporter leur permis d’établissement. Les étrangers ont besoin de leur permis de séjour ou d’une attestation de domicile.

L’inscription se déroule en deux étapes. Vous serez convoqué à une séance d’information où l'OCE vous présentera ses prestations et les obligations liées à l'assurance-chômage. Un rendez-vous vous sera fixé le même jour ou le lendemain pour procéder à votre inscription administrative. Au terme de celle-ci, vous serez convoqué à un premier rendez-vous avec un conseiller personnel qui sera votre partenaire tout au long de votre période de chômage.

Il vous sera également demandé de constituer rapidement un dossier complet pour votre caisse de chômage. Cette démarche est essentielle, car elle permettra de déterminer votre droit aux indemnités. Une fois ce droit ouvert, il s’agira de remplir vos obligations afin de toucher vos indemnités. Les obligations du chômeur consistent notamment à déposer chaque mois le document «Indication de la personne assurée» (IPA) dûment rempli à sa caisse de chômage et de tout mettre en œuvre pour retrouver un emploi.

Il est très important de commencer ses recherches d'emploi dès l'annonce de son congé, dès la décision de s'inscrire à l'assurance chômage ou dès la fin de ses études. Sauf exception, des justificatifs (jusqu'à 3 mois précédant l'inscription au chômage) sont exigés à l'inscription. S'ils ne peuvent être produits, vous serez pénalisé.

Les indemnités

Le calcul de votre indemnité chômage se basera sur la moyenne de vos six ou douze derniers mois de salaire. Et c’est à partir de votre salaire brut que le montant de vos indemnités sera défini. Pour les personnes avec enfants à charge de moins de 25 ans, par exemple, l’indemnité mensuelle correspondra à 80% du dernier salaire gagné. Pour les autres, l’indemnité sera égale à 70% du salaire brut.

Pour plus d’informations

Soutien et conseils juridiques

La Maison du Trialogue, avenue de la Forêt 11, 1202 Genève, tél. 022 340 64 80, est une association pour chômeurs ou personnes en difficulté. Vous y trouverez informations, conseils juridiques et soutien. Des permanences sur des thèmes comme les conflits au travail, le statut d’indépendant, les assurances sociales sont proposées gratuitement sur rendez-vous.

Des cours de français et d’informatique, ainsi qu’une aide pour la recherche d’emploi (conseils pour la rédaction de CV et de lettres de motivation) sont aussi proposés. Des ordinateurs sont mis à votre disposition. Une permanence juridique gratuite sur le chômage vous reçoit sans rendez-vous le lundi de 14h00 à 16h00 et le mercredi de 9h00 à 12h00.

Le Service des affaires sociales de la ville de Carouge tient également une permanence chômage gratuite le lundi de 14h00 à 16h30 et le jeudi de 9h00 à 11h30, rue de la Débridée 3, 1227 Carouge, tél. 022 308 15 30.

Permanence Chômage – Meyrin, rue des Boudines 2, 1217 Meyrin 1, tél. 022 782 82 82, http://www.meyrin.ch/

Recours

En cas de litige important ou de désaccord profond avec des décisions vous concernant, n’oubliez pas qu’il est toujours possible de faire recours. Dans un premier temps, il faut s’opposer à la décision par courrier auprès de l’instance de recours mentionnée sur la dernière page de la décision dans un délai de 30 jours à partir de la date de la réception de celle-ci.

Dans un deuxième temps, si vous n’êtes toujours pas d’accord avec les conclusions de l’Autorité de recours, vous devrez faire recours dans les 30 jours, auprès de la Chambre des assurances sociales, rue du Mont-Blanc 18, Case postale 1955, 1211 Genève 1.